Dans l’agitation de la vie londonienne ou la visite de la capitale, vous aurez peut-être besoin de vous asseoir et de vous détendre. Heureusement, Londres regorge d’espaces verts parmi les plus étonnants que vous puissiez explorer, et en voici quatre dont vous pourrez profiter !

Green Park

Parc vert

Green Park est le plus petit des huit parcs royaux (pouvez-vous tous les nommer ? !), comprenant 40 acres d’arbres et de prairies datant de 1554. Il est peut-être petit, mais il a une grande personnalité et une belle verdure, comme son nom l’indique. Pour vous y rendre, pourquoi ne pas emprunter la route jaune ?

St James’s Park

St James's Park

Du plus petit parc royal de Londres au plus ancien, le parc de St James est le plus pittoresque qui soit ! Il y a plus de 450 ans, le parc était principalement composé de terres agricoles et de bois, le nom de St James venant de l’hôpital pour lépreux qui s’y trouvait.

Le site a été acquis par Henry VIII en 1536 qui a créé un parc à cerfs et construit un pavillon de chasse qui est devenu plus tard le palais de St James. En 1603, le roi Jacques Ier a asséché et aménagé le parc. Lorsque Charles II est devenu roi en 1660, il a ordonné que le parc soit redessiné par le Français André Mollet. Le roi Charles a introduit le jeu Pelle Melle, venu de France, dans les cours de St James’s Park, qui a donné son nom aux actuels Pall Mall et The Mall.

Dans les années 1820, le parc a été complètement transformé : le canal est devenu un lac incurvé, de nouveaux chemins sinueux et des arbustes ont été ajoutés. Le Prince Régent, qui deviendra plus tard George IV, fait agrandir Buckingham House et le Mall devient une grande route de procession. C’est le début de la création de nombreux points de repère parmi les plus connus de la ville. John Nash, architecte et paysagiste, a supervisé les travaux qui ont été achevés en 1827. Le parc que nous voyons aujourd’hui est toujours très proche de ce que Nash a conçu.

Le parc de St James

Pour aller d’un côté du parc à l’autre, il faut marcher rapidement sur le pont bleu. Il a été conçu par John Nash et remplacé par un pont suspendu en 1857, celui que nous utilisons aujourd’hui datant de 1957. Les vues depuis le pont sur la rivière sont tout simplement stupéfiantes, d’un côté vous avez Buckingham Palace, et de l’autre Whitehall, Horse Guards, et le London Eye. Pour en profiter, rejoignez-nous lors de notre visite de la relève de la garde !

Hyde Park

Hyde Park

Avec ses 350 hectares d’espaces verts, Hyde Park est un autre des superbes parcs royaux de Londres ! En 1536, Henry VII a acheté Hyde Park aux moines de l’abbaye de Westminster et l’utilisait normalement comme terrain de chasse privé. Toutefois, lorsque Jacques Ier accède au trône, il en limite l’accès. Ce n’est qu’en 1637, lorsque Charles Ier l’a ouvert au public, que tout le monde a pu profiter de sa beauté. En 1665, de nombreux Londoniens ont campé dans le parc pour échapper à la Grande Peste.

Pour marquer de nombreuses occasions importantes, Hyde Park est devenu un lieu de célébrations nationales. Parmi les événements notables, citons les feux d’artifice de 1814 pour marquer la fin des guerres napoléoniennes, la grande exposition de 1851 et le jubilé d’argent de 1977 en l’honneur des 25 ans de règne de la reine Elizabeth II. Depuis 2007, Hyde Park accueille le spectaculaire parc à thème Winter Wonderland, qui comprend des manèges, des marchés alimentaires et des spectacles, et constitue le moyen idéal de se mettre dans l’esprit de Noël !

Hyde Park

L’un des principaux aspects de Hyde Park est le merveilleux lac Serpentine. Cette vue étonnante est une idée de la reine Caroline, l’épouse de George II, et a été créée en endiguant le Westbourne Stream en 1730. Il s’étend sur près de 40 acres et offre de nombreuses vues pittoresques. Un café se trouve à proximité, où vous pouvez vous asseoir pour admirer toute sa beauté. Cette zone splendide a été l’un des premiers lacs à être créés en Angleterre.

Lorsque le parc a été profondément remanié dans les années 1820, John Rennie a construit le pont pour relier le West Carriage Drive entre Hyde Park et Kensington Gardens. Lorsque vous vous tenez sur le pont, la vue est à couper le souffle, avec Hyde Park d’un côté et Kensington Gardens de l’autre. Vous pouvez vous arrêter pour vous imprégner de toute cette beauté en empruntant notre circuit jaune !

Holland Park

Parc Holland

Si vous êtes sur notre Route Violette, vous voudrez peut-être visiter le magnifique Holland Park ! Le parc faisait autrefois partie de Holland House, un manoir jacobéen construit entre 1605 et 1608 pour Sir Walter Cope. Il a été nommé d’après son second propriétaire, le comte de Holland, et au cours du XIXe siècle, il est devenu un centre d’activité politique et littéraire. Au fil des ans, le bâtiment a été modifié, mais en 1940, il a été ravagé par un incendie provoqué par une bombe pendant la Seconde Guerre mondiale. Le dernier propriétaire privé de la maison fut le 6e comte d’Ilchester, jusqu’à ce qu’elle soit achetée en 1952 par le London County Council.

Holland Park

L’un des éléments distinctifs et étonnants de Holland Park est le jardin japonais, le jardin de Kyoto, qui existe depuis 1991. Le jardin a été installé dans le cadre du festival du Japon en 1991, qui célébrait le centenaire de la Japan Society en Grande-Bretagne. Il a été construit par la Chambre de commerce de Kyoto et offert au Royal Borough of Kensington &amp ; Chelsea pour commémorer l’amitié durable entre la Grande-Bretagne et le Japon. Et une promenade à travers elle vous met dans un état d’esprit agréable !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *